Search results for : talisman

Magie et Sorcellerie

Magie  et Sorcellerie  Livres

 

Tous les Livres sur la magie

sur Prières , Exorcismes, Angéologie, Encromancie , Bougies, Encens , Pantancles
Wicca , Voyance, Spiritisme, Runes, Tarots, Chiromancie, Kabbale

Quelques livres

La lumière sur le Royaume
Dogme et rituel de la haute magie
rituel de magie divine
Traité pratique d’influence à distance
Le grand livre de la sorcellerie et la WICCA
Guide pratique de la magie
La Magie des 151 psaumes de David 

Grimoires de magie  

petite bibliographie magique

Matériels

– Les Bougies , Les Encens , La Boule de Cristal , Parchemin Végétal et Animal,  vaudou , macumba
– Les Talismans et  Pantacles, outils de magie  , le Spiritor
La Planche Oui-Ja  (le mode d’emploi )

Grimoires de magie  

– Les Poudres magiques  (vaudou, haitienne,etc. )

I/ Différence entre Magie et Sorcellerie :

Plusieurs différences  séparent la magie et la sorcellerie :

Tout d’abord, le magicien a une parfaite connaissance de son action sur le microcosme et le macrocosme, et sait parfaitement les raisons de chacun de ses actes. Alors que le sorcier se contente d’exécuter des rites et des rituels, que lui ont transmis ses maîtres ou ses ancêtres, de générations en générations… Pour prendre une image plus simple, disons que le sorcier est comparable à la cuisinière qui prépare un gâteau en suivant scrupuleusement la recette indiquée dans son livre de cuisine, sans savoir complètement quelle saveur aura son gâteau à la fin.

Le magicien quand à lui, est plutôt comparable à celui qui a créé la recette, qui a mélangé et dosé chaque ingrédient en parfaite connaissance du goût que chacun apportera à son plat ! Dans ces conditions, il pourra modifier la recette en fonction des goûts de ses invités, alors que le sorcier fera toujours la même recette, même si l’un de ses convives est allergique au chocolat !

Une autre différence majeure, c’est dans la qualité de l’opérateur :

Le sorcier, n’a généralement pas besoin de connaissances approfondies de la nature et des lois qui la régissent pour effectuer son rituel. Étant donné qu’il se contente de lire et de reproduire ce que lui indique son ouvrage, inutile pour lui de chercher à apprendre davantage. Il aura donc beaucoup moins de connaissances ésotériques, et sera incapable d’expliquer les résultats de ses opérations, si résultat il y a !

Le magicien au contraire, devra étudier et transformer son être durant des années avant de pouvoir pratiquer et créer ses propres rituels. Il devra s’intéresser entre autre au magnétisme, aux facultés psy, à la voyance, à la médiumnité, à l’astrologie (très important !), à l’hypnose, etc… Il devra apprendre à maîtriser parfaitement ses émotions et à appréhender le monde avec beaucoup de recul, en évitant toujours de s’immiscer entièrement dans ce qui l’entoure. Mais ce magicien sera à même de lire dans vos pensées, créer autour de vous une atmosphère étrange, agir sur votre vie à votre insu et modifier selon sa propre volonté tout ce qu’il désirera… Mais attention, car pour le magicien, la frontière entre le côté blanc et le côté sombre est très étroite. Le magicien ne doit être ni bon ni mauvais, c’est un funambule qui avance sur le fil qui sépare le bien et le mal, sans jamais tomber d’un côté ou de l’autre. C’est pourquoi, si les études qui consistent à faire de vous un magicien sont difficiles et fastidieuses, le fait de vivre la vie du magicien est quand à elle bien plus difficile encore !

Pour clore ce chapitre, je pense qu’il est inutile de préciser que les résultats du magicien seront de l’ordre de 85 à 90 % alors que ceux du sorcier ne s’élèveront jamais au-delà de 25 % !

Haut de Page

II/ L’adaptation :

Voilà l’une des règles les plus importantes, dont malheureusement, la plupart des auteurs oublient même jusqu’à en mentionner l’existence ! Et pourtant ! La plupart des gens, quand ils commencent à s’intéresser à la magie, se demandent comment ils vont faire pour trouver des bougies de cire vierge, écrire avec une plume et de l’encre de chine, ramasser telle racine de telle plante dont le nom leur est totalement inconnu, etc… Évidemment, dans ces conditions, la magie en rebute plus d’un ! Nous verrons sur la page « Instruments » qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une machine à remonter le temps pour se procurer les outils nécessaire à la pratique. Un autre problème consiste à réciter des textes en Latin, en Grec, ou en tout autre langue morte, langues que l’on oublie aujourd’hui généralement d’apprendre à l’école !

Enfin bref, pour tout ça, une règle absolue est à appliquer : L’adaptation ! Le principe même de la magie, et de savoir s’adapter à son époque et à son environnement. Évidemment, si vous prenez de vieux grimoires de magie, vous allez y lire que vous devez dessinez vos talismans sur du parchemin vierge, avec une plume et de l’encre de chine ! Mais à l’époque, je me demande bien avec quoi d’autres ils auraient pu le faire ! Aujourd’hui, on trouve d’excellents stylo à plume de toutes les couleurs dans les grandes surfaces, et d’un emploi beaucoup plus facile ! Pour le parchemin vierge, ce qu’il faut retenir, c’est « vierge ». En effet, si vous ne disposez pas de parchemin vierge (il n’y en a pas à tous les coins de rue 😉 ), des feuilles blanches de type « Canson » feront parfaitement l’affaire. Par contre, évitez tout papier recyclés, cartons (qui sont aussi, généralement, du papier recyclé), etc… Il faut que votre papier en soit à sa première utilisation, non pour vous faire dépenser plus d’argent (ne riez pas, je l’ai déjà entendu !), mais simplement à cause d’un problème de « rémanence ». Nous verrons la définition de ce mot au chapitre suivant.

L’adaptation doit se faire avec tout et pour toute action magique. Le rituel ne doit pas être la copie conforme de celui que vous trouverez dans un livre ou sur Internet ! Il doit correspondre à vos propres attentes, vos propres aspirations, et avec le but précis que vous désirez obtenir. Il doit donc nécessairement être remodelé et personnalisé, afin de vous ressembler au maximum ! Tout cela ne s’invente pas, il faut étudier !

Haut de Page

III/ Tout est énergie !

Là encore, une sérieuse prise de conscience est à faire ! Qu’est-ce que la magie ? « C’est la manipulation consciente des énergies de la nature. » A partir de là, il reste à comprendre ce qu’est l’énergie ! L’énergie est invisible, inodore et incolore. Comme l’oxygène, elle nous entoure, elle est vitale, elle modèle notre environnement, elle nous sculpte, elle est partout ! TOUT est constitué d’énergie. Mais cette énergie peut être « programmée », « transformée », en utilisant simplement des règles de base, règles dont on a eu un aperçu à la page « La loi d’analogie ». Car il existe plusieurs niveaux d’existence de cette énergie, niveaux que l’on symbolise par l’arbre de la kabbale, et que l’on appelle aussi « plan vibratoire ». Chaque « plan vibratoire » est constitué d’une foule de paramètre qui le caractérise, et qui symbolise en outre un certain domaine d’action. Pour créer une action (exemple : Amour), on devra recréer l’ambiance du plan vibratoire correspondant à cette action, dans son propre occultum (endroit ou vous pratiquez vos rituels). C’est à cela que sert la loi d’analogie, et dans ce cas, l’amour est symbolisé par la planète Vénus. On utilisera donc des bougies vertes, le jour sera un Vendredi, etc… Attention : Ce type d’énergie, qui constitue les énergies « principales » utilisées en magie, ne doivent pas être « court-circuitée » par les « énergies secondaires » qui entrent en jeu dans le rituel ! Qu’est-ce donc encore que ces énergies secondaires ? me direz-vous.

Eh bien c’est simple, si l’action que vous désirez susciter est l’amour, une fois que vous aurez réunis l’énergie « amour » en recréant son plan vibratoire, il faudra bien lui donner une cible ! Comme nous l’avons vu, tout est énergie, est donc la « victime » que vous ferez tomber amoureuse doit, elle aussi, être représenté par son énergie « personnelle » ! C’est à ce moment du rituel qu’entre en jeu les différents « témoins » de la cible. Généralement, on utilise des ongles, des cheveux, de la salive, ou simplement une photo du sujet. Car tout étant énergie, chaque représentation ou chaque « morceaux » de vous, émet votre énergie propre. Ainsi, le sujet est représenté par un « témoin » qui le caractérise ! Mais Attention ! Toutes ces énergies ne doivent pas être « court-circuitées » par les énergies que je nommerais « tertiaire » ! Je vous entends déjà crier d’ici : Argh, mais cela ne finira-t-il donc jamais ?

Mais si, c’est la fin ! Cette énergie « tertiaire » est définie par la nature des objets entrant dans le rituel, et par leur « rémanence ». Qu’est-ce que la rémanence ? En fait, à l’instar des empreintes digitales, la rémanence est le fait de laisser une infime partie de votre énergie sur un objet quelconque, et qui risque de transformer l’énergie même de cette objet. C’est pour cette raison que l’on vous demande d’utiliser toujours des objets neufs, ou que vous ayez été le seul à toucher ! Prenons un exemple :

J’aimerais me faire aimer par une collègue de travail. Je choisis donc l’énergie « vénus » pour mon rituel, rituel qui aura pour but d’effectuer un talisman que je porterais sur moi. Je créé donc le plan vibratoire adapté, chouette, j’ai la photo de ma collègue, et tiens, bonne idée, je vais utiliser pour tracer le talisman le superbe stylo plume que mon ex-femme m’avait offert lors de mon avant-dernier anniversaire ! (Arf ! Arf ! Arf !). Le rituel se passe au mieux, mon talisman est un chef-d’oeuvre, et je ferme la boutique ! Tout s’est bien passé, et ô surprise, trois jours après, mon ex-femme débarque chez moi avec toutes ses valises, en me suppliant de la reprendre à la maison !!! Raté !

Que s’est-il passé ? La grosse boulette dans le rituel, c’est d’avoir utilisé ce satané stylo pour tracer mon talisman ! Et oui, celui-ci contenait toute l’énergie d’émotion et d’affection que mon ex-femme me portait au moment où elle m’offrit le stylo. Cette énergie était donc nettement supérieur à celle dégagée par la photo de ma collègue, prise à son insu ! L’énergie la plus forte a donc remportait le match, et l’énergie « principale » (celle de Vénus) a donc était redirigée vers mon ex-femme, au lieu de ma collègue ! Résultat : Le rituel a parfaitement fonctionné, mais pas sur la bonne personne !

Moralité : Respectez toujours scrupuleusement ces trois énergies !

Haut de Page

IV/ Le lacher-prise :

Encore une règle très importante : le Lacher-prise !

C’est-à-dire ? Cette règle vous incite à « oublier » votre rituel, aussitôt que celui-ci aura été terminé. En effet, au cours du rituel, vous allez créer un « égrégore », contenant le but et la réalisation de ce pour quoi vous avez effectué ce rituel. Cet égrégore, que l’on peut visualiser comme une bulle de savon, sera accroché à son créateur tant que celui-ci continuera d’y penser ! Et donc, ne pourra jamais se diriger vers son objectif, s’il ne peut se détacher du créateur ! En principe, lorsque vous « fermez » votre rituel, vous « couper le cordon » d’avec cet égrégore, de sorte qu’il puisse réaliser son objectif.

Reprenons l’exemple de ma collègue :

Cette fois, j’ai tout fait comme il faut, et je n’ai pas utiliser le stylo de mon ex-femme. Je réalise mon rituel, tout se passe bien, puis je le ferme… Mais ! Mais je continue de penser à cette objectif, je la vois, elle et moi, nous enlacer, nous aimer… Et plus j’y pense, et plus je ressent un mal-être… Je ne mange plus, je dors mal… Finalement, je suis devenu raide dingue de ma collègue, alors qu’à l’origine je ne désirais pas entamer une relation très sérieuse. Que s’est-il passé ?

Au cours de mon rituel, tout s’est bien passé. J’ai formé un puissant égrégore, dont l’objectif était de faire tomber folle amoureuse ma collègue. Mais à la fin de ce rituel, je n’ai pu me résoudre à penser au résultat que j’attendais. De ce fait, l’égrégore n’est pas partis, et je l’ai alimenté de mes rêves, de mes fantasmes, jusqu’à ce qu’il me tombe carrément dessus. J’ai été victime d’un auto-envoutement ! Au lieu d’atteindre ma collègue, mon rituel m’a touché de plein fouet !

Ce qu’il fallait faire : Oublier ce rituel, oublier le but, ou du moins, ne plus y penser jusqu’à ce qu’il arrive ! Je sais bien ce que vous pensez : « C’est pas facile ! » Eh bien c’est justement pour cela que le magicien se doit de maîtriser parfaitement ses émotions, et ne dois jamais s’impliquer totalement dans ses réalisations. Sinon…

Haut de Page

V/ La Foi ! en magie

Ceci est très important ! La foi c’est la volonté poussée à son paroxysme ! Deux « fois » sont demandés en magie :

1) La foi en dieu :

Attention, je ne parle pas du « Dieu » de telle ou telle religion, mais de l’intelligence supérieur dont le magicien doit avoir conscience. En effet, je n’imagine pas un instant que Dieu soit un vieux barbu qui fait la pluie et le beau temps. Dieu, pour le magicien, est une énergie intelligente et consciente, qui provoque les événements. C’est ce qui rompt la régularité de la vie, c’est vraiment une conscience supérieure, La conscience supérieur que toutes les religions appellent Dieu, mais qu’elles décrivent chacune avec un vocabulaire adaptée à leurs futurs pratiquants. Le magicien doit donc avoir une fois sans faille dans cette intelligence, car c’est elle qui accédera en dernier lieu à ses demandes.

Il est important de bien comprendre que la religion, pour le mage, n’est qu’un immense réservoir d’énergie sur lequel il peut se « brancher » pour utiliser toute l’énergie qu’il désire. Un magicien qui est Catholique, par exemple, n’aura pas la possibilité de se brancher sur l’égrégore d’une autre religion. Alors que le magicien qui n’a pas de religion propre (ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas « croyant »), pourra utiliser à sa guise n’importe quelle égrégore de n’importe quelle religion. A partir de là, à vous de voir votre intérêt…

2) La foi en soi :

En effet, si vous n’avez pas une parfaite confiance en vous, et donc une maîtrise de tout ce que vous faîtes, vous n’aurez jamais aucun résultats dans les opérations que vous tenterez. Là est toute la force et le pouvoir du magicien ! Votre volonté doit être sans faille, et par la même, votre foi en vous ne doit avoir aucune limite !

Tous les Livres sur la magie

sur Prières , Exorcismes, Angéologie, Encromancie , Bougies, Encens , Pentacles
Wicca , Voyance, Spiritisme, Runes, Tarots, Chiromancie, Kabbale

 

Quelques livres

Rituels Secrets des Hauts-Grades de la Franc-Maçonnerie Egyptienne Rite de Memphis-Misraim Arcana Arcanorum

La lumière sur le Royaume
Dogme et rituel de la haute magie
rituel de magie divine
Traité pratique d’influence à distance
Le grand livre de la sorcellerie et la WICCA
Guide pratique de la magie
La Magie des 151 psaumes de David

Grimoire de l’Apprenti Sorcier

Grimoires de magie  

 

 

 

 

 

Les encens en magie

Qu'est-ce que l'encens ?       

Les Encens en magie

A l'origine, ce que l'on nomme "encens" est une résine appelée "Oliban", qui est tirée d'un arbrisseau d'Ethiopie qui se nomme "Boswalia Carteri". Cette résine est vénérée depuis l'antiquité, où on la faisait brûler pour honorer les dieux.

Aujourd'hui, le terme "encens" désigne toutes les résines que l'on fait brûler pour créer une atmosphère particulière.

Tout comme les bougies, l'encens met en oeuvre ses pouvoirs par l'intermédiaire de la loi des correspondances, que nous avons déjà vu sur la page "astrologie".

L'encens appartient donc au règne végétal. Le pouvoir de l'encens en magie vient du fait que chaque senteur "vibre" sur une certaine "fréquence", et en la respirant, modifie la vibration et la fréquence de notre propre corps. Pour rappel, la "vibration" des électrons de charge négative, groupés autour d'un noyau de charge positive forment la matière. Ces électrons gravitent autour du noyau; ils sont en perpétuel mouvement, bien qu'à nos sens limités, la matière paraisse solide et statique. Cette "valse" des électrons, ce mouvement continuel, sont appelés "vibration" et la matière résultant d'un certain assemblage peut être aussi bien un morceau de viande, qu'une couleur ou un parfum. La "fréquence" est la rapidité ou la lenteur de cette danse, elle en est le rythme; telle une mesure, elle scande le mouvement. Plus la mesure est rapide et plus la "matière" se désagrège à nos yeux, moins elle est visible et dense; plus le mouvement est lent, plus la matière est ce que nous appelons telle : la densité palpable, visible, audible et odoriférante.

Pour avoir un exemple concret, chacun sait que respirer de la fumée de cannabis n'est pas sans effet sur le comportement, et bien pour les encens, c'est pareil, mais à des degrés divers, et souvent plus subtils.

Widgets Amazon.fr

Comment utiliser un encens en magie ?

A la base, l'encens se présente sous forme de résine, en grains ou en morceaux , que l'on brûle sur des petits charbons ardents. En fait, l'encens ne s'enflamme pas mais se consume lentement, dégageant une épaisse fumée odoriférante. Mais aujourd'hui, on peut trouver deux sortes d'encens :

Les encens d'ambiance :

Ils se présente sous forme de bâtonnets, de pâte ou de cônes, à brûler sur un "porte-encens". D'un emploi très simple, ils servent principalement à créer une atmosphère particulière en fonction du parfum choisi. On les utilise couramment dans les maisons ou les appartements, comme des désodorisants. On peut aussi les utiliser en méditation, ou au cours de pratiques médiumniques ou magiques. Sa planète est le Soleil.

Les encens de travail :

Ceux-là se présentent donc en grains ou en morceaux, tiré de la résine brute. Ce sont les encens traditionnels, utilisés depuis la nuit des temps. Leur emploi est un peu différents des premiers, car il faut d'abord allumer un petit charbon ardent, et une fois que celui-ci est complètement rouge, on y dépose quelques grains d'encens. Il se dégage à ce moment-là une épaisse fumée odorante, qui embaume toute la pièce. Ce sont des encens qui sont exclusivement employés en magie. Leur effet étant plus fort que les encens d'ambiance, ils sont à manipuler avec prudence, et surtout il faut bien en connaître les effets. On trouve de nombreux mélange dans le commerce, susceptibles de convenir à toutes les opérations. En voici quelques-uns :

*Encens d'Arabie : De même nature que l'Encens pur (Oliban), il s'emploie pour les invocations effectuées à l'extérieur d'une maison car les Esprits Elémentaires répondent plus vite dès que ses fumigations s'élèvent.

*Encens de Lourdes : Il agit avec une particulière efficacité sur des vibrations féminines : il est de nature magnétique et, au contact d'une aura féminine ou dès qu'un rituel est destiné à une femme, il recharge la partie magnétique qui se répercute ainsi sur la partie électrique et rétablit d'éventuelles carences dans l'électromagnétisme de la personne. Il bénéficie donc aux jeunes filles, aux enfants lorsque ceux-ci ont moins de 7 ans. Sa planète est la Lune.

*Encens de Bethléem : Même propriétés que l'encens de Lourdes. Conseillé pour la magie des bougies.

*Encens de Nazareth : De nature magnétique, il valorise la sphère Jupitérienne d'une personne et s'emploie donc pour satisfaire une recherche d'emploi, pour acquérir une position sociale, pour entretenir de bonnes relations avec son banquier, pour orienter un procès... Sa planète est donc Jupiter.

*Encens des Trois Mages : L'élément feu (vénusien et non martien !) domine. Il s'utilise pour chasser les influences maléfiques et, également pour résoudre les problèmes sentimentaux : rencontre, liaison, "retour d'affection", etc... Sa planète est Vénus.

*Encens des Mages : Composé d'Oliban, de Myrrhe et de Benjoin, c'est un puissant encens pour la purification, l'élévation spirituelle, et la concrétisation des désirs... Si l'on en croit donc le diffuseur, il est parfait pour la protection, le détachement des choses de ce monde, et la réalisation des désirs en ce monde, ce qui en fait un encens vraiment complet !...

*Encens de Jérusalem : De nature plutôt saturnienne, sa fumée purifie et agit en faveur de celui qui prie comme si la Grâce était accordée en rémission des impuretés humaines. On le dit aussi Martien, en raison de sa capacité d'accroître le désir de vaincre les difficultés, et de la protection qu'il donne. Idéal pour la consécration des oratoires et des occultum.

*Encens d'église : Il sert à purifier l'atmosphère de toute impureté émotionnelle ou mentale, et invite au recueillement. On peut l'utiliser pour toute pratique d'adoration, de prière ou de méditation, mais il ne convient pas aux rites magiques ou théurgiques opératifs...

*Encens pontifical : Parmi les encens, il règne par sa fragrance étrange où domine l'Oliban, l'Ambre et bien d'autres résines aromatiques. Son pouvoir purificateur et l'universalité de sa nature sont surprenants. C'est l'encens le plus souvent utilisé, car le plus "synthétique" (c'est à dire qu'il peut s'employer pour toutes les opérations). Sa planète dominante est Mars.

 

Pour ceux qui préféreraient composer leur propre encens en magie, voici quelques résines "de base", à utiliser seules ou avec d'autres résines :

*Aloès Vera : Sa résine employé comme encens chasse les morts dangereux (fantômes, vampires...), éloigne les esprits maléfiques de toutes sortes. Purifie le patient dans les rites de désenvoutement. Favorise la chance. Sa planète est Mars.

*Ambre jaune : A brûler lors de toute méditation sur l'arbre des séphiroth. Ajouter un soupçon d'ambre à tout encens destiné à la consécration d'un pantacle ou d'un talisman. Planète : Soleil et Saturne.

*Asa foetida : A la propriété d'éloigner les esprits que l'on ne désire pas invoquer. Démonofuge. Planète : Mars.

*Benjoin : Suc d'une résine asiatique (le Styrax benzoin), il était appelé jadis, "le vrai baume". Sous forme de granules de tailles inégales et mal équarries, il contient de nombreux alcaloïdes dont l'action purificatrice est très appréciée des Mages. De nature mercurienne et jupitérienne, il favorise la prospérité commerciale et les activités intellectuelles. Attire les clients dans une boutique. Rend l'intellect plus subtil. Propriétés antiseptiques, cicatrisantes, expectorantes. Un morceau de flanelle exposé à la fumée de benjoin peut servir si on en frictionne les membres douloureux à calmer les douleurs rhumatismales. Attention : Il existe deux qualités de benjoin. Le benjoin du Siam, et le benjoin de Sumatra. Le benjoin du Siam est plus blanc et plus cher que celui de Sumatra. Son odeur est légèrement vanillée.

*Camphre : Ses fumigations sont particulièrement favorables à la pratique de tout exercice respiratoire (yoga, arts martiaux...) C'est une essence solide et non une résine. Excellente purificatrice. Sa planète : la Lune.

*Copal : La variété qui nous intéresse ici est le "Copal tendre d'Amérique". Attention car beaucoup d'autres résines n'ayant rien à voir avec celui-ci sont vendu sous cette appellation. Pour ceux qui désireraient s'en procurer, contactez-moi, je vous donnais l'adresse d'une boutique à Paris où ils en vendent. C'est l'encens des chamans amérindiens. Il peut servir, mélangé à de l'encens, à la purification spirituelle et accompagner les méditations à caractère mystique.

*Les Larmes : Renforce l'action de l'encens de Lourdes et de l'encens de Nazareth. Sa planète est la Lune.

*La Manne : Résine produite par des arbrisseaux siciliens. Elle met en contact avec les esprits de la Terre et favorise ainsi, de façon stupéfiante, les gains matériels que ce soit en biens, objets concrets ou sous forme d'argent. Action sur la santé, guérison, protection contre les maléfices.

*La Myrrhe : Résine provenant d'arbustes d'Arabie. Autrefois, ceux-ci s'appelaient "baumiers" et le parfum suave de ce suc était si pénétrant que les Israélites et les Grecs le préféraient à l'Encens. Elle est aussi une bonne purificatrice. Elle protège des mauvais esprits, sert dans les fumigations pour la guérison, la méditation, la contemplation. Sa fumée peut servir à purifier les aliments avant une offrande. C'est un parfum universel pour les rites d'adorations. Elle provoque l'admiration religieuse. C'est donc le parfum des mystiques. On l'utilisera particulièrement pour les rites de louange. C'est une résine appartenant à la Lune.

*Oliban ou Encens pur : Comme déjà précisé, l'Oliban est une gomme extraite d'un arbrisseau d'Ethiopie appelé "Boswalia Carteri". D'essence solaire, ses fumigations suaves et prenantes lui donnent une place privilégiée parmi les résines. Son action purificatrice met l'opérateur en contact avec des hautes vibrations. Excellent pour les rituels d'adoration, d'évolution, etc... Il est aussi, démonofuge, légèrement stupéfiant à haute dose, peut favoriser le voyage astral. Conseillée à tous ceux qui se trouvent face à un problème apparemment impossible à résoudre.

*Résine de Pin (ou Gallipot) : C'est l'encens idéal pour accompagner la récitation de l'hymne au grand Pan. Il entre dans la composition des encens destiné aux rites de fertilité (terre, femme, animaux), et dans ceux utilisés au cours des rites destinés à accroître le potentiel viril, ainsi que dans ceux destinés à prolonger la jeunesse, ou freiner le vieillissement. Résine appartenant à Mars.

*Santal : Le santal n'est pas une résine, mais un bois que l'on utilise beaucoup comme un encens. Il correspond à Vénus. On l'utilise en tant qu'offrandes aux divinités, mais aussi pour purifier l'atmosphère de toute influences négatives. Il apporte la longévité et protège de la contagion (variété blanche). On utilise la variété rouge pour fumiger les sceaux pentaèdres et trièdres, ainsi que certains yantras.

Voici maintenant un petit tableau récapitulatif des encens et de leurs correspondances planétaires :

 

Planètes :Résines composées :Résines simples :
LuneEncens de Lourdes, de Bethléem, d'église.CamphreMyrrhe, Oliban.
MarsEncens Pontifical.Aloès Vera, Asa Foetida, Oliban, Pin.
Mercure

 

Benjoin, Manne, Oliban.
JupiterEncens de Nazareth, des Mages.Benjoin, Oliban.
VénusEncens des Trois Mages.Oliban, Santal.
SaturneEncens de Jérusalem.Ambre, Copal, Oliban.
SoleilEncens d'Arabie.Ambre, Oliban.
 

Vous trouverez de nombreuses recettes et préparations spécifiques dans l'excellent ouvrage
de Jacques Bersez : "Secrets et utilisation des poudres, encens et mélanges magiques"; 

 

Tous les Livres Sur Les Encens en magie, la Magie   Matériel : les Encens en grains

 

 

ésotérisme définition

Esotérisme

définition:

L’étymologie fait de l’ésotérisme la doctrine des choses « intérieures ».

L’adjectif grec « ésotérique » (ésôterikós, έσωτεριkóς) vient du grec εσώτερoς (esôteros), qui signifie « intérieur » (dérivé de l'adverbe έσω, « en dedans »). D'autre part, le sens est lié aux écoles philosophiques grecques, surtout au pythagorisme qui distinguait entre disciples initiés (les ésotériques) et non initiés, lesquels sont soit de futurs initiés, des novices (les exotériques), soit des gens ordinaires (les profanes).

Les diverses définitions entourent l’idée d’ésotérisme de plusieurs notions. On peut privilégier le mystère, le côté occulte du monde, et ce mystère persiste même chez les initiés, ou bien on peut privilégier le secret, le côté réservé d'un enseignement spirituel ou d'une organisation initiatique, mais ce secret n'existe que pour les profanes.     ( voir définition wikipedia

En résumé, tout enseignement ésotérique comporte une partie exotérique (pour le profane) et une partie ésotérique (pour l'initié). En principe, la partie de l'enseignement « cachée » au profane ne contredit pas l'enseignement donné au public. Il apporte en général un « deuxième sens » aux aspects de l'enseignement exotérique. Il l'ouvre sur des états de conscience supérieurs, sur des perspectives métaphysiques  (suite)

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques .

 

 

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques .

En d'autres termes, l'ésotérisme est "une forme de pensée" qui se développe en courants, sciences, notions :

  • "courants ésotériques" : hermétisme alexandrin, kabbale juive, kabbale chrétienne (Jean Pic de la Mirandole, Guillaume Postel), paracelsisme, illuminisme (Böhme), rose-croix, théosophie (Swedenborg...), franc-maçonnerie des hauts grades ("Stricte Observance"...), martinisme, Société théosophique (Helena Blavatsky), anthroposophie (Rudolf Steiner), pérennialisme (Guénon, Schuon)
  • "sciences traditionnelles" : alchimie, astrologie, magie, mais aussi théosophie (doctrine allant de Dieu à la nature concrète), pansophie (doctrine allant des choses vers Dieu)...
  • "notions" : secret, Église intérieure, Sagesse divine, "esprits intermédiaires entre l'homme et Dieu (sephirot, Idées platoniciennes, Élohim...)", androgynéité, "réintégration des êtres dans leur première propriété"...
  1. les arts occultes (utiliser astrologie, magie, alchimie)
  2. les sciences occultes (admettre l'interprétation spirituelle des textes, la symbologie, les cycles cosmiques, la vie après la mort...)
  3. et l'initiation (chercher le perfectionnement spirituel pour soi ou les autres).

Ainsi, un ésotérisme est un enseignement qui prend la forme d'une doctrine secrète ou d'une organisation initiatique, d'une pratique spirituelle ou d'un art occulte :

  • Doctrines secrètes : doctrine des analogies et correspondances, anatomie et physiologie subtiles (aura, corps subtils...), arithmologie, angéologie...

  • organisations initiatiques : Mystères d'Éleusis, franc-maçonnerie, rose-croix, Golden Dawn...

  • pratiques spirituelles : initiation, méditation, prière, ascèse...

  • arts occultes : alchimie, astrologie, divination, magie, médecine occulte, talismanie.

  •  

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques .

une autre définition peut être plus simple:

L'ésotérisme est, littéralement, la doctrine des choses cachées. Le mot vient du grec εσώτερος « intérieur » (comparatif de έσω « la-dedans »).

Est ésotérique une doctrine ou un dogme qui, s'appuyant sur une conception du monde , en propose une lecture particulière réservée à un nombre restreint d'«initiés».

L'ésotérisme est un système d'enseignement qui permettrait à l'homme de s'initier à des domaines cachés, illustrés par des symboles. Il se caractérise avant tout par une connaissance initiatique qui évolue en fonction de l'état de conscience de l'initié. Souvent, on l'associe à des pratiques spirituelles destinées à une transformation de soi comme les supports de (méditation, concentration, etc.. L' initié peut ainsi se parfaire au moyen de pratiques rituelles tant individuelles que collectives. Quand l'aspect pratique devient prédominant , on parle plutôt de magie. Par ailleurs, certains mouvements sectaires s'appuient sur des textes à teneur ésotérique.

L'ésotérisme est, littéralement, la doctrine des choses cachées. Le mot vient du grec εσώτερος « intérieur » (comparatif de έσω « la-dedans »).

Est ésotérique une doctrine ou un dogme qui, s'appuyant sur une conception du monde , en propose une lecture particulière réservée à un nombre restreint d'«initiés».

L'ésotérisme est un système d'enseignement qui permettrait à l'homme de s'initier à des domaines cachés, illustrés par des symboles. Il se caractérise avant tout par une connaissance initiatique qui évolue en fonction de l'état de conscience de l'initié. Souvent, on l'associe à des pratiques spirituelles destinées à une transformation de soi comme les supports de (méditation, concentration, etc.. L' initié peut ainsi se parfaire au moyen de pratiques rituelles tant individuelles que collectives. Quand l'aspect pratique devient prédominant , on parle plutôt de magie. Par ailleurs, certains mouvements sectaires s'appuient sur des textes à teneur ésotérique.

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques .