Ouija (oui-ja), spiritisme, et écriture automatique

le spiritisme oui-ja et ecriture automatique

Ouija (oui-ja), spiritisme, et écriture automatique

La Planche de OUI-JA , spiritisme

livres et produits sur le oui-ja

La Planche de Ouija (1871)

Le ouija est une planchette de bois sur laquelle sont représentées les lettres de l'alphabet latin, les dix chiffres arabes, ainsi que les termes « oui », « non » et « au revoir ». Ce dispositif est utilisé fréquemment  en spiritisme  et est censé , à l'esprit contacté de se communiquer de manière intelligible avec les participants de la séance, en épelant chaque mots de sa communication. Le terme de Ouija est une marque déposée par Parker.  

L'Origine du nom

Le nom « OuiJa » vient de deux langues différentes, Oui et Ja (Ja veut dire « oui » en allemand et en néerlandais). le fait de demander à l'esprit s'il est là (en début de séance). l'attente de la réponse est généralement « oui ».  

le spiritisme oui-ja et ecriture automatique ( jeu de oui-ja)Le Principe du oui-ja

Les participants se regroupent autour de la table Oui ja. Généralement la séance se déroule en comité restreint, chacun des participants posant deux doigts sur la « goutte » . Par l'action d'un esprit ou grâce à l'esprit  humain,  la goutte du ouija doit se déplacer pour désigner les symboles, afin de  transmettre un message. Toute les personnes présentent dans la pièce se doivent de jouer au ouija.  

Recommandations

La séance doit en principe débuter par : Ouija, es-tu là ? Tout au long de la séance, la politesse est de rigueur,les participants  ne doivent pas retirer leurs doigts de la goutte sans en avoir demandé la permission, ni poser de questions sur sa mort ou sur l'au-delà, ni laisser la goutte les toucher à répétitions. Tout  participants doivent être en bonne santé physique et mentale afin d'éviter tout acte de possession de l'esprit. Il est souvent recommandées, de faire les prières avant et après toute séance de spiritisme. Avant de terminer la séance, on demande a l'esprit de bien vouloir partir et la goutte doit se placer sur Au revoir. Pour les religions du Livre, notamment le christianisme, la pratique du ouija est strictement interdite car relativement dangereuse. En effet communiquer avec les esprits constitue une pratique occulte dénoncée notamment dans l'Ancien testament.

Dans le Deutéronome (18:10-13), il est écrit : « Qu'on ne trouve parmi vous personne qui s'adonne à la magie ou à la divination, qui observe les présages et se livre à la sorcellerie, qui jette des sorts ou interroge les esprits des morts. Le seigneur votre Dieu a en horreur ceux qui agissent ainsi ».

Dans le judaïsme, l'islam et le christianisme, cette pratique est dangereuse car elle éloigne de Dieu et ainsi de sa protection. dans la pratique du spiritisme, on entre dans le monde de  l'occultisme pouvant provoquer un phénomène de possession.    

Esprits maléfiques (mises en garde)

Les médiums préviennent, les participants qu'ils ne peuvent être sûrs de l'identité de l'entité à laquelle ils s'adressent. on ne peut être certain de la vraie identité de l'entité. Il serait en effet possible que l'esprit soit malveillant et essaie via le Ouija d'influencer les personnes présentes voire de les posséder. Les mauvais esprits sont en général flatteurs et menteurs, afin d' arriver à leur fins. Si la goutte cherche à sortir de la table ( tentative d'évasion de l'esprit). Si l'esprit se met à réaliser un compte à rebours avec les chiffres ou les lettres, arrêtez immédiatement la séance. Un démon peut se faire passer pour un ange.  

Explication du point de vue scientifique

De nombreux scientifiques critiqué le phénomène du Ouija  comme étant un canular lié à l'effet idéomoteur  . Pour effets de la planchette Ouija , il a été démontré en laboratoire que les sujets déplaçaient la « goutte » de façon involontaire. Une scéance se déroule avec la présence d'au moins deux personnes posant les doigts sur la planchette oui-ja. Il n'est alors pas nécessaire  pour la faire bouger la goutte, (la planchette du ouija), d'exercer une forte pression, les participants peuvent ne pas s'en rendre compte.   Interprétation spirituelle Les spirites considèrent que le Ouija permet d'entrer en contact avec le monde des esprits (Spiritisme). Le Ouija et les personnes présentes n'étant alors que des médiums, des instruments utilisés par les esprits pour faire passer un message.    

livres et produits sur le oui-ja

oui ja - Ecriture automatique -  mode d'emploi

Début de la séance Quand le climat est bon et que les assistants ont pris place, on peut commencer:

1) - Former la chaîne. Chaque participant posera les mains écartées le plus possible sur la table avec les pouces qui se touchent et les auriculaires en contact avec les voisins de droite et de gauche. L'auriculaire gauche du médium (ou directeur) sera au contraire placé sur la planchette ( la goutte )ainsi que l'auriculaire droit du participant à la gauche du médium. Il est bon de préciser que le contact avec la planchette doit être le plus léger possible.

2) - Aucun participant à la séance ne doit bouger de la position prise au début de celle-ci pour au moins dix minutes, temps durant lequel la température des mains devra se maintenir.

3) - Pendant la période citée ci-dessus, aucune des personnes présentes ne doit avoir de pensées d'aucune sorte.

4) - Des que la planchette ouija commencera à se mouvoir, le médium aura soin de suivre le mouvement de celle-ci sans perdre le contact.

5) - Quand la planchette oui-ja aura fait des mouvements fortuits pendant un certain laps de temps, le guide de la séance devra annoncer avec calme et clairement la disposition des lettres sur le tableau afin d'instruire l'esprit sur la disposition de celles-ci.

6) - Lorsque cette phase préparatoire sera terminée, on pourra alors poser les questions, et ce sera toujours au guide de les poser. Au cas où quelqu'un dans l'assistance veuille poser des questions personnelles, celles-ci devront être posées par l'intermédiaire du médium.

7) - Si pendant la séance, l'esprit manifeste de la fatigue, il est bon de ne pas le forcer et d'arrêter la séance.

* Fermeture de la séance

Pour pouvoir fermer la séance, il faut d'abord mentalement remercier l'esprit et après quelques minutes, toutes les personnes présentes interrompent la chaîne en même temps, en soulevant les mains de la table. Ces règles simples servent uniquement de plan pour celui qui veut s'appliquer dans l'étud et la pratique du spiritisme. La OUIJA est composée essentiellement d'une planchette de forme particulière, traitée avec des procédés spéciaux et spécifiques à son usage. Sur la pointe de la planchette (la goutte), il y a un trou qui permet l'introduction d'une cartouche de stylo à bille qui se révèle très utile au cas où l'on voudrait exécuter des dessins et des écritures automatiques. Au cas où l'on voudrait tenir une simple séance avec la classique table, on éliminera la cartouche et la pointe de la planchette ( la goutte) fera office d'index.

* Mode d'emploi

le spiritisme oui-ja et ecriture automatiqueSi l'on désire obtenir une communication médiumnique, on doit poser le tableau (planche ouija)avec les lettres sur une table parfaitement lisse, afin que les billes de la planchette puissent glisser facilement sans déviations causées par les aspérités du plan d'appui. On peut procéder seul ou à plusieurs. Pour opérer seul, il faut être plus expert. Par conséquent, nous déconseillons vivement aux débutants l'usage de la planchette ( ouija )spirite tout seul. Dans tous les cas, on ne doit pas être en nombre supérieur à dix. De tous les participants, un seul est le médium, et au cas où celui-ci manquerait, on délèguera la personne la plus apte du groupe qui servira de directeur de séance. A la droite du médium (ou directeur) s'assiéra le guide qui a la fonction de ramener la planchette spirite dans une zone neutre du tableau après chaque indication de celle-ci. Le guide a aussi la tâche de transcrire le message relatif à la séance en cours.

* Etat mental et questions

Il est absolument interdit aux personnes présentes d'influencer la planchette spirite, même par la pensée. Il faut garder le silence le plus complet et adresser une invitation aux esprits afin qu'ils se montrent. Au cas où l'une des personnes présentes aurait quelques questions à poser, celles-ci doivent toujours être posées par l'intermédiaire du médium ou du directeur de séance.

* Ambiance

En général, les séances spirites s'effectuent le soir. Quand il fait noir, il est accordé une lumière diffuse mais très faible, qui éclaire verticalement la table. Il est important qu'il n'y ait aucune zone d'ombre.

Bibliographie *

Sur le Oui Ja particulièrement: - Spiritisme, oui-ja et écriture automatique : Communication avec l'Au-delà - Communication avec l'au-delà  du Dr Adrien BALDIEU - Editions SERVRANX * Sur le spiritisme de manière plus générale, nous vous conseillons la lecture de tous les ouvrages d'Allan KARDEC, publiés aux éditions VERMET, notamment:  

    - Le Le livre des Esprits   - Le Le Livre des médiums   - Qu'Est-Ce Que Le Spiritisme

      

                                            

 

livres et produits sur le oui-ja

si vous désirez acheter une planche ouija (ou table ouija) allez à la catégorie spiritisme  

 

 

arts divinatoires Astrologie zodiaque tarots cartomancie chiromancie voyance

L’astrologie , sciences ?

d'abord quelques mots sur L'Astrologie

 arts divinatoires l'Astrologie et le zodiaque comme les tarots, la cartomancie,la chiromancie, la voyance   L'astrologie est une science millénaire qui s'inspire de l'observation de la nature, des astres. Astrologie du grec astron (astre) et de logos (le verbe, la parole). Pourrais-t-on en déduire que l'astrologie et l'expression du verbe à travers les astres ?

     Au niveau de la tradition, l'astrologie est en quelque sorte, une proche parente du trois fois grand, c'est-à-dire Hermès Trimégiste, auteur de la fameuse table d'émeraude dont on retiendra : Ce qui est en haut ressemble à ce qui est en bas...

    Bien que certains pense que l'influence des astres sur les êtres humains est un leurre, on ne peut nier les effets de la lune (reconnus au point de vue scientifique) sur la nature et les personnes !

 

Attribué à Cham, l'un des fils de Noé, l'astrologie est l'un des plus anciens arts divinatoires du monde, pratiqué par presque tous les peuples, sous toutes les latitudes.
Interdite par l'église au moyen Age, l'astrologie, en Occident, de science devint magie. . .

 L'astrologie Chinoise , Astrologie celte 

Liste livres et produits en rapport ou sur l'astrologie

Les signes du zodiaques

   
Zodiaque
 en grec signifie le cercle des animaux. Le plus anciens zodiaque connu est celui de Dendérah, village de Haute-Egypte site
archéologique où se trouve le temple de la déesse Hathor (1er siècles avant J.-C-). Il fut découvert en 1801 lors de l'expédition Napoléonienne en Egypte. Il est désormais visible au musée du Louvre à Paris.

opposition des connaissances astrologiques à la physique

Si astrologie et astronomie ont en commun leurs racines historiques, les deux pratiques sont maintenant détachées et distinctes.

L'astrologie ne peut être une sciences physiques exacte en absence de causalité et la difficulté de reproductibilité des résultats.

La synchronicité jungiennne . ou phénomène acausal (sans lien de cause à effet), est mise en avant par certains astrologues.

les étoiles nous influencent elles ?

dans l'astrologie occidentale l'influences est réalisé par les planètes et non des étoiles (qui sont beaucoup trop éloigné de nous ,à des années-lumière ).

l'astrologie tropicale (conventionnelle), reconnait l'argument raisonnable selon lequel les étoiles sont trop loin pour avoir une influence physique sur, contrairement  l'astrologie sidérale.

Pour l'astrologie tropicale, seules les planètes nous influencent, les constellations sont des repères (comme les chiffres sur le cadran d'une horloge).

l'astrologie tropicale s'intéresse qu'à des corps appartenant au système solaire, et à leurs déplacements dans leur référenciel (le disque zodiacal), celui-ci est défini par les axes des solstices et des équinoxes.

Astrologie tropicale

Ainsi,sont fondées sur ces données de base, les douze divisions du zodiaque tropical (les signes du zodiaque) .

Correspondant aux premiers mois de chaque saison, les signes cardinaux sont définis par les axes des solstices et des équinoxes;

Précédant les signes cardinaux, les signes mutables sont ceux qui les précédent (ces signes des mutations précèdent le commencement d'une nouvelle saison) et les signes fixes sont les quatre secteurs de l'écliptique qui restent,

qui ne se définissent pas par rapport à un axe, mais à deux.

les Plus difficiles à circonscrire sont les signes fixes, selon les astrologues.

Ce système ne dépend pas de la position des constellations.

Influence des planètes

Pour justifier l'existence d'influence à distance l'argument d'une force gravitationnelle a été avancé , et,  le fait que certains astrologues utilisent une base héliocentrique pour leurs calculs astrologiques, peut sembler cohérent avec l'action d'une force gravitationnelle dans les configurations planétaires sur l'activité solaire.

À ce jour, aucun effet direct des planètes sur le corps humain n'a été rigoureusement observé.

Les forces d'attraction en jeu lors du simple phénomène d'attraction Terre-Lune sont, à l'échelle du corps humain, infiniment moins importantes que ceux qu'exercerait un immeuble ou une armoire.

Enfin, les recherches statistiques qui pourrait déceler une régularité des phénomènes astrologiques (influences) et ne permettent pas de conclure à l'existence d'une telle régularité.

Rapport entre signes et constellations

Les signes du Zodiaque, (cadrant de référence) , correspondent par analogie aux constellations situées sur l'écliptique.

Les calculs des astrologues se rapportent à un zodiaque tropical, dont le point zéro est le point vernal.

Le phénomène de la précession des équinoxes entraîne une divergence entre la position des astres dans le zodiaque tropical et leurs positions dans les constellations dont elles tirent leurs noms.

de nos jours le décalage entre le zodiaque tropical et le zodiaque des étoiles est d'environs un signe (~30 °).

Le passage des planètes dans les limites des constellations ne correspondent donc plus à celui des planètes dans les signes.

Cet  argument astronomique, est présenté par les détracteurs de l'astrologie :

Les horoscopes décrivent un état des lieux érroné depuis plusieurs centaines d'années.

Cet argument a mené à un regain de popularité en Occident, pour les astrologies sidérales orientales, qu'on considére plus « concrètes » que celles utilisant un cadre de référence « abstrait », (typique du rationalisme occidental)mathématique basé sur des axes des solstices et des équinoxes.

 

Douze constellations ?

Le soleil traverse treize constellations, lors de sa course le long du zodiaque au cours de l'année, les douze du zodiaque plus Ophiuchus.

Cette constellation n'est pas  prise en compte par l'astrologie.

De plus les planètes – qui peuvent s'écarter de l'écliptique d'environs sept à huit degrés – parfois traversent d'autres
constellations: Orion, le Corbeau ou la Coupe, la Baleine, le Sextant...

Ces arguments, sont réfutés par les partisans de l'astrologie, considérant qu'ils résultent d'une confusion entre constellations et signes du zodiaque.

Les signes du zodiaque 

Les « signes » sont des secteurs de 30°sur l'écliptique, ils sont décomptés à partir du point vernal.

Il s'agit d'un découpage élémentaire de l'écliptique selon l'obliquité de la terre, découpage qui a été utilisé par
les astronomes jusqu'au XVIIIe siècle.

Les signes et les constellations du même nom,n'ont donc qu'un rapport lointain entre eux, dont les limites et positions sont irrégulières, et ce depuis l'origine.

Le Zodiaque et Symbolisme des Signes astrologiques.

Le Problème des saisons selon les hémisphères.

La prévalence de l'hémisphère nord ,dans le symbolisme des signes astrologiques est lié à la saison

  • le Bélier est le signe du printemps, 
  • le Capricorne est le signe de l'hiver, 
  • etc....,

Mais les saisons sont inversées dans l'hémisphère sud, ce qui pose le problème quant à la validité du modèle astrologique.

Les signes astrologiques Répartit par élément

En astrologie, il y a :

 

 

 

 

 Liste livres et produits en rapport ou sur l'astrologie

Matériel : Logiciels , Feuilles de thèmes , éphémérides

 

 

Matériel : Logiciels, Feuilles de thèmes

 

Les encens en magie

Qu'est-ce que l'encens ?       

Les Encens en magie

A l'origine, ce que l'on nomme "encens" est une résine appelée "Oliban", qui est tirée d'un arbrisseau d'Ethiopie qui se nomme "Boswalia Carteri". Cette résine est vénérée depuis l'antiquité, où on la faisait brûler pour honorer les dieux.

Aujourd'hui, le terme "encens" désigne toutes les résines que l'on fait brûler pour créer une atmosphère particulière.

Tout comme les bougies, l'encens met en oeuvre ses pouvoirs par l'intermédiaire de la loi des correspondances, que nous avons déjà vu sur la page "astrologie".

L'encens appartient donc au règne végétal. Le pouvoir de l'encens en magie vient du fait que chaque senteur "vibre" sur une certaine "fréquence", et en la respirant, modifie la vibration et la fréquence de notre propre corps. Pour rappel, la "vibration" des électrons de charge négative, groupés autour d'un noyau de charge positive forment la matière. Ces électrons gravitent autour du noyau; ils sont en perpétuel mouvement, bien qu'à nos sens limités, la matière paraisse solide et statique. Cette "valse" des électrons, ce mouvement continuel, sont appelés "vibration" et la matière résultant d'un certain assemblage peut être aussi bien un morceau de viande, qu'une couleur ou un parfum. La "fréquence" est la rapidité ou la lenteur de cette danse, elle en est le rythme; telle une mesure, elle scande le mouvement. Plus la mesure est rapide et plus la "matière" se désagrège à nos yeux, moins elle est visible et dense; plus le mouvement est lent, plus la matière est ce que nous appelons telle : la densité palpable, visible, audible et odoriférante.

Pour avoir un exemple concret, chacun sait que respirer de la fumée de cannabis n'est pas sans effet sur le comportement, et bien pour les encens, c'est pareil, mais à des degrés divers, et souvent plus subtils.

Widgets Amazon.fr

Comment utiliser un encens en magie ?

A la base, l'encens se présente sous forme de résine, en grains ou en morceaux , que l'on brûle sur des petits charbons ardents. En fait, l'encens ne s'enflamme pas mais se consume lentement, dégageant une épaisse fumée odoriférante. Mais aujourd'hui, on peut trouver deux sortes d'encens :

Les encens d'ambiance :

Ils se présente sous forme de bâtonnets, de pâte ou de cônes, à brûler sur un "porte-encens". D'un emploi très simple, ils servent principalement à créer une atmosphère particulière en fonction du parfum choisi. On les utilise couramment dans les maisons ou les appartements, comme des désodorisants. On peut aussi les utiliser en méditation, ou au cours de pratiques médiumniques ou magiques. Sa planète est le Soleil.

Les encens de travail :

Ceux-là se présentent donc en grains ou en morceaux, tiré de la résine brute. Ce sont les encens traditionnels, utilisés depuis la nuit des temps. Leur emploi est un peu différents des premiers, car il faut d'abord allumer un petit charbon ardent, et une fois que celui-ci est complètement rouge, on y dépose quelques grains d'encens. Il se dégage à ce moment-là une épaisse fumée odorante, qui embaume toute la pièce. Ce sont des encens qui sont exclusivement employés en magie. Leur effet étant plus fort que les encens d'ambiance, ils sont à manipuler avec prudence, et surtout il faut bien en connaître les effets. On trouve de nombreux mélange dans le commerce, susceptibles de convenir à toutes les opérations. En voici quelques-uns :

*Encens d'Arabie : De même nature que l'Encens pur (Oliban), il s'emploie pour les invocations effectuées à l'extérieur d'une maison car les Esprits Elémentaires répondent plus vite dès que ses fumigations s'élèvent.

*Encens de Lourdes : Il agit avec une particulière efficacité sur des vibrations féminines : il est de nature magnétique et, au contact d'une aura féminine ou dès qu'un rituel est destiné à une femme, il recharge la partie magnétique qui se répercute ainsi sur la partie électrique et rétablit d'éventuelles carences dans l'électromagnétisme de la personne. Il bénéficie donc aux jeunes filles, aux enfants lorsque ceux-ci ont moins de 7 ans. Sa planète est la Lune.

*Encens de Bethléem : Même propriétés que l'encens de Lourdes. Conseillé pour la magie des bougies.

*Encens de Nazareth : De nature magnétique, il valorise la sphère Jupitérienne d'une personne et s'emploie donc pour satisfaire une recherche d'emploi, pour acquérir une position sociale, pour entretenir de bonnes relations avec son banquier, pour orienter un procès... Sa planète est donc Jupiter.

*Encens des Trois Mages : L'élément feu (vénusien et non martien !) domine. Il s'utilise pour chasser les influences maléfiques et, également pour résoudre les problèmes sentimentaux : rencontre, liaison, "retour d'affection", etc... Sa planète est Vénus.

*Encens des Mages : Composé d'Oliban, de Myrrhe et de Benjoin, c'est un puissant encens pour la purification, l'élévation spirituelle, et la concrétisation des désirs... Si l'on en croit donc le diffuseur, il est parfait pour la protection, le détachement des choses de ce monde, et la réalisation des désirs en ce monde, ce qui en fait un encens vraiment complet !...

*Encens de Jérusalem : De nature plutôt saturnienne, sa fumée purifie et agit en faveur de celui qui prie comme si la Grâce était accordée en rémission des impuretés humaines. On le dit aussi Martien, en raison de sa capacité d'accroître le désir de vaincre les difficultés, et de la protection qu'il donne. Idéal pour la consécration des oratoires et des occultum.

*Encens d'église : Il sert à purifier l'atmosphère de toute impureté émotionnelle ou mentale, et invite au recueillement. On peut l'utiliser pour toute pratique d'adoration, de prière ou de méditation, mais il ne convient pas aux rites magiques ou théurgiques opératifs...

*Encens pontifical : Parmi les encens, il règne par sa fragrance étrange où domine l'Oliban, l'Ambre et bien d'autres résines aromatiques. Son pouvoir purificateur et l'universalité de sa nature sont surprenants. C'est l'encens le plus souvent utilisé, car le plus "synthétique" (c'est à dire qu'il peut s'employer pour toutes les opérations). Sa planète dominante est Mars.

 

Pour ceux qui préféreraient composer leur propre encens en magie, voici quelques résines "de base", à utiliser seules ou avec d'autres résines :

*Aloès Vera : Sa résine employé comme encens chasse les morts dangereux (fantômes, vampires...), éloigne les esprits maléfiques de toutes sortes. Purifie le patient dans les rites de désenvoutement. Favorise la chance. Sa planète est Mars.

*Ambre jaune : A brûler lors de toute méditation sur l'arbre des séphiroth. Ajouter un soupçon d'ambre à tout encens destiné à la consécration d'un pantacle ou d'un talisman. Planète : Soleil et Saturne.

*Asa foetida : A la propriété d'éloigner les esprits que l'on ne désire pas invoquer. Démonofuge. Planète : Mars.

*Benjoin : Suc d'une résine asiatique (le Styrax benzoin), il était appelé jadis, "le vrai baume". Sous forme de granules de tailles inégales et mal équarries, il contient de nombreux alcaloïdes dont l'action purificatrice est très appréciée des Mages. De nature mercurienne et jupitérienne, il favorise la prospérité commerciale et les activités intellectuelles. Attire les clients dans une boutique. Rend l'intellect plus subtil. Propriétés antiseptiques, cicatrisantes, expectorantes. Un morceau de flanelle exposé à la fumée de benjoin peut servir si on en frictionne les membres douloureux à calmer les douleurs rhumatismales. Attention : Il existe deux qualités de benjoin. Le benjoin du Siam, et le benjoin de Sumatra. Le benjoin du Siam est plus blanc et plus cher que celui de Sumatra. Son odeur est légèrement vanillée.

*Camphre : Ses fumigations sont particulièrement favorables à la pratique de tout exercice respiratoire (yoga, arts martiaux...) C'est une essence solide et non une résine. Excellente purificatrice. Sa planète : la Lune.

*Copal : La variété qui nous intéresse ici est le "Copal tendre d'Amérique". Attention car beaucoup d'autres résines n'ayant rien à voir avec celui-ci sont vendu sous cette appellation. Pour ceux qui désireraient s'en procurer, contactez-moi, je vous donnais l'adresse d'une boutique à Paris où ils en vendent. C'est l'encens des chamans amérindiens. Il peut servir, mélangé à de l'encens, à la purification spirituelle et accompagner les méditations à caractère mystique.

*Les Larmes : Renforce l'action de l'encens de Lourdes et de l'encens de Nazareth. Sa planète est la Lune.

*La Manne : Résine produite par des arbrisseaux siciliens. Elle met en contact avec les esprits de la Terre et favorise ainsi, de façon stupéfiante, les gains matériels que ce soit en biens, objets concrets ou sous forme d'argent. Action sur la santé, guérison, protection contre les maléfices.

*La Myrrhe : Résine provenant d'arbustes d'Arabie. Autrefois, ceux-ci s'appelaient "baumiers" et le parfum suave de ce suc était si pénétrant que les Israélites et les Grecs le préféraient à l'Encens. Elle est aussi une bonne purificatrice. Elle protège des mauvais esprits, sert dans les fumigations pour la guérison, la méditation, la contemplation. Sa fumée peut servir à purifier les aliments avant une offrande. C'est un parfum universel pour les rites d'adorations. Elle provoque l'admiration religieuse. C'est donc le parfum des mystiques. On l'utilisera particulièrement pour les rites de louange. C'est une résine appartenant à la Lune.

*Oliban ou Encens pur : Comme déjà précisé, l'Oliban est une gomme extraite d'un arbrisseau d'Ethiopie appelé "Boswalia Carteri". D'essence solaire, ses fumigations suaves et prenantes lui donnent une place privilégiée parmi les résines. Son action purificatrice met l'opérateur en contact avec des hautes vibrations. Excellent pour les rituels d'adoration, d'évolution, etc... Il est aussi, démonofuge, légèrement stupéfiant à haute dose, peut favoriser le voyage astral. Conseillée à tous ceux qui se trouvent face à un problème apparemment impossible à résoudre.

*Résine de Pin (ou Gallipot) : C'est l'encens idéal pour accompagner la récitation de l'hymne au grand Pan. Il entre dans la composition des encens destiné aux rites de fertilité (terre, femme, animaux), et dans ceux utilisés au cours des rites destinés à accroître le potentiel viril, ainsi que dans ceux destinés à prolonger la jeunesse, ou freiner le vieillissement. Résine appartenant à Mars.

*Santal : Le santal n'est pas une résine, mais un bois que l'on utilise beaucoup comme un encens. Il correspond à Vénus. On l'utilise en tant qu'offrandes aux divinités, mais aussi pour purifier l'atmosphère de toute influences négatives. Il apporte la longévité et protège de la contagion (variété blanche). On utilise la variété rouge pour fumiger les sceaux pentaèdres et trièdres, ainsi que certains yantras.

Voici maintenant un petit tableau récapitulatif des encens et de leurs correspondances planétaires :

 

Planètes :Résines composées :Résines simples :
LuneEncens de Lourdes, de Bethléem, d'église.CamphreMyrrhe, Oliban.
MarsEncens Pontifical.Aloès Vera, Asa Foetida, Oliban, Pin.
Mercure

 

Benjoin, Manne, Oliban.
JupiterEncens de Nazareth, des Mages.Benjoin, Oliban.
VénusEncens des Trois Mages.Oliban, Santal.
SaturneEncens de Jérusalem.Ambre, Copal, Oliban.
SoleilEncens d'Arabie.Ambre, Oliban.
 

Vous trouverez de nombreuses recettes et préparations spécifiques dans l'excellent ouvrage
de Jacques Bersez : "Secrets et utilisation des poudres, encens et mélanges magiques"; 

 

Tous les Livres Sur Les Encens en magie, la Magie   Matériel : les Encens en grains

 

 

ésotérisme définition

Esotérisme

définition:

L’étymologie fait de l’ésotérisme la doctrine des choses « intérieures ».

L’adjectif grec « ésotérique » (ésôterikós, έσωτεριkóς) vient du grec εσώτερoς (esôteros), qui signifie « intérieur » (dérivé de l'adverbe έσω, « en dedans »). D'autre part, le sens est lié aux écoles philosophiques grecques, surtout au pythagorisme qui distinguait entre disciples initiés (les ésotériques) et non initiés, lesquels sont soit de futurs initiés, des novices (les exotériques), soit des gens ordinaires (les profanes).

Les diverses définitions entourent l’idée d’ésotérisme de plusieurs notions. On peut privilégier le mystère, le côté occulte du monde, et ce mystère persiste même chez les initiés, ou bien on peut privilégier le secret, le côté réservé d'un enseignement spirituel ou d'une organisation initiatique, mais ce secret n'existe que pour les profanes.     ( voir définition wikipedia

En résumé, tout enseignement ésotérique comporte une partie exotérique (pour le profane) et une partie ésotérique (pour l'initié). En principe, la partie de l'enseignement « cachée » au profane ne contredit pas l'enseignement donné au public. Il apporte en général un « deuxième sens » aux aspects de l'enseignement exotérique. Il l'ouvre sur des états de conscience supérieurs, sur des perspectives métaphysiques  (suite)

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques .

 

 

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques .

En d'autres termes, l'ésotérisme est "une forme de pensée" qui se développe en courants, sciences, notions :

  • "courants ésotériques" : hermétisme alexandrin, kabbale juive, kabbale chrétienne (Jean Pic de la Mirandole, Guillaume Postel), paracelsisme, illuminisme (Böhme), rose-croix, théosophie (Swedenborg...), franc-maçonnerie des hauts grades ("Stricte Observance"...), martinisme, Société théosophique (Helena Blavatsky), anthroposophie (Rudolf Steiner), pérennialisme (Guénon, Schuon)
  • "sciences traditionnelles" : alchimie, astrologie, magie, mais aussi théosophie (doctrine allant de Dieu à la nature concrète), pansophie (doctrine allant des choses vers Dieu)...
  • "notions" : secret, Église intérieure, Sagesse divine, "esprits intermédiaires entre l'homme et Dieu (sephirot, Idées platoniciennes, Élohim...)", androgynéité, "réintégration des êtres dans leur première propriété"...
  1. les arts occultes (utiliser astrologie, magie, alchimie)
  2. les sciences occultes (admettre l'interprétation spirituelle des textes, la symbologie, les cycles cosmiques, la vie après la mort...)
  3. et l'initiation (chercher le perfectionnement spirituel pour soi ou les autres).

Ainsi, un ésotérisme est un enseignement qui prend la forme d'une doctrine secrète ou d'une organisation initiatique, d'une pratique spirituelle ou d'un art occulte :

  • Doctrines secrètes : doctrine des analogies et correspondances, anatomie et physiologie subtiles (aura, corps subtils...), arithmologie, angéologie...

  • organisations initiatiques : Mystères d'Éleusis, franc-maçonnerie, rose-croix, Golden Dawn...

  • pratiques spirituelles : initiation, méditation, prière, ascèse...

  • arts occultes : alchimie, astrologie, divination, magie, médecine occulte, talismanie.

  •  

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques .

une autre définition peut être plus simple:

L'ésotérisme est, littéralement, la doctrine des choses cachées. Le mot vient du grec εσώτερος « intérieur » (comparatif de έσω « la-dedans »).

Est ésotérique une doctrine ou un dogme qui, s'appuyant sur une conception du monde , en propose une lecture particulière réservée à un nombre restreint d'«initiés».

L'ésotérisme est un système d'enseignement qui permettrait à l'homme de s'initier à des domaines cachés, illustrés par des symboles. Il se caractérise avant tout par une connaissance initiatique qui évolue en fonction de l'état de conscience de l'initié. Souvent, on l'associe à des pratiques spirituelles destinées à une transformation de soi comme les supports de (méditation, concentration, etc.. L' initié peut ainsi se parfaire au moyen de pratiques rituelles tant individuelles que collectives. Quand l'aspect pratique devient prédominant , on parle plutôt de magie. Par ailleurs, certains mouvements sectaires s'appuient sur des textes à teneur ésotérique.

L'ésotérisme est, littéralement, la doctrine des choses cachées. Le mot vient du grec εσώτερος « intérieur » (comparatif de έσω « la-dedans »).

Est ésotérique une doctrine ou un dogme qui, s'appuyant sur une conception du monde , en propose une lecture particulière réservée à un nombre restreint d'«initiés».

L'ésotérisme est un système d'enseignement qui permettrait à l'homme de s'initier à des domaines cachés, illustrés par des symboles. Il se caractérise avant tout par une connaissance initiatique qui évolue en fonction de l'état de conscience de l'initié. Souvent, on l'associe à des pratiques spirituelles destinées à une transformation de soi comme les supports de (méditation, concentration, etc.. L' initié peut ainsi se parfaire au moyen de pratiques rituelles tant individuelles que collectives. Quand l'aspect pratique devient prédominant , on parle plutôt de magie. Par ailleurs, certains mouvements sectaires s'appuient sur des textes à teneur ésotérique.

Librairie et produits sur les disciplines ou domaines ésotériques . 

La Numérologie

La numérologie en quelques mots

L'univers nous a donné des clés, et la numérologie en est une. Il semblerait que cette science hébraïque soit aussi ancienne que l'écriture et qu'elle existait chez les chinois, chaldéens, hindous, grecs, romains...

La numérologie occidentale remonte à la kabbale, qui est la base de notre religion judéo-chrétienne. Selon la cabale, le monde est constitué de 10 énergies primordiales qui se nomme les séphirotes et qui signifie "nombre des dieux". Chaque nombre est donc relié à une séphira de l'arbre de vie et en rapport avec l'énergie de celle-ci. Les lettres de l'alphabet correspondent aussi à un chiffre, et chacune a un sens profond.

Nous devons la codifications des nombres à Pythagore, philosophe grec et père des mathématiques. Il vécu au VIè siècle avant J.-C. et la plupart de ses enseignements étaient réservés aux initiés. 

 

La numérologie est une pseudo-science.

L'une des origines de la numérologie serait la gématrie, technique herméneutique traditionnelle dans le judaïsme et la Kabbale. Une autre serait l'arithmancie pythagoricienne.Principe de la Numérologie

Une lettre est représente une valeur numérique, que le numérologue appellent sa fréquence vibratoire. 

Dans notre alphabet francophone, il y a 26 lettres auxquelles on peut donner une valeur.

 Pour en savoir plus ou apprendre sur la numérologie

vous pouvez consultez le rayon livres numérologie.

 

il existe de nombreuses méthode de numérologie.

il y a deux catégories principales de numérologies :

les Numérologies primaires ou traditionnelles :

La traditionnelle occidentale (latine), la plus connue: c'est la numérologie à neuf chiffres appelée aussi arithmancie.

La primaire vient de la Kabbale qui attribut un nombre a chaque séphiroth (chemin de la Kabbale).c'est la numérologie à 22 nombres .

Les critiques sur la numérologie argumentent que: 

- la plupart des alphabets dans le monde n'utilise pas que 26 lettres 

- la numérologie suppose que l'on travaille en base décimale alors que de nombreux systèmes de numérotation existent (expl :bases 2, 5, 12 ou 20...).

 

Dans la Numérologie traditionnelle ( à 9 nombres)

On utilise le tableau de Tripoli (tableau des neuf nombres ).

On remplace chaque lettre du mot ou de la phrase voulue, par un nombre.

On totalise (additionne) les nombres du mot ou de la phrase . 

Si le Total est supérieur à 9, on additionne les chiffres qui le composent et on recommence l'opération jusqu'à obtenir un nombre entre 1 et 9 (exemple : 23 → 2 + 3 = 5). 

123456789
ABCDEFGHI
JKLMNOPQR
STUVWXYZ$

 

  • le nombre d’expression qui représente le caractère d'une personne. est défini par le nom complet, prénom(s) et nom de famille, réduit à un chiffre de 1 à 9.
  • le nombre actif qui serait le signe de l'évolution personnelle. est défini par le (ou les) prénom .
  • Le nombre héréditaire est défini par Le nom .
  • Le nombre de réalisation est défini par les consonnes du nom complet ,
  • Le  nombre intime est défini par les voyelles du nom complet .
  • Le chemin de vie révélant la destinée d'une personne est défini par la date de naissance .
  • Le (ou les) nombre manquant est le nombre qui absent dans le nombre d'expression, celui ( ou ceux ) qu'il faudra acquérir par l'apprentissage et l'expérience de la vie.
  • Le nombre de vie est obtenu en additionnant le nombre d'expression et le chemin de vie, 

 

En numérologie récursive,

on écrit la somme première en toutes lettres, puis on réduit les mots obtenus 

par exemple : 

David → 4 + 1 + 4 + 9 + 4 = 22 → vingt-deux

 vingt-deux → 4 + 9 + 5 + 7 + 2 + 4 + 5 + 3 + 6 = 45

 puis 4 + 5 = 9  

le nombre actif de David est 9.

 Ainsi pour une même personne, selon la langue du numérologue, la personne n'aura pas les mêmes nombres.  

Pour en savoir plus ou apprendre sur la numérologie

vous pouvez consultez le rayon livres numérologie.

 

ChiffreNomDéfinitionManquantDominant
1MaîtriseCapacité de se réaliser par soi-même.Insuffisance d'assurance et de confiance en soiAutorité,Volonté
2AssociationCapacité de collaboration et d'unionAssociation difficileEsprit de coopération, recherche de l'union
3SociabilitéCapacité de s'exprimer et goût du contactManque de souplesse et d'adaptationÀ l'aise en société, sens des relations.
4RéalisationCapacité de travailler et de construire concrètementDifficultés à organiser, et manque de stabilitéQualités d'ordre et de persévérance dans le travail
5MobilitéCapacité de changer et de bougerN'aime pas le changementMouvement, voyages, esprit large
6HarmonieCapacité d'adaptation et de conciliation (Amour-Famille-Devoir)Mariage difficile, esprit peu conciliant, évite les obligationsCherche l'harmonie et l'accord, sens de la famille, amour et amitié
7Vie intérieureCapacité de réflexion et d'analyse, foi et engagement des idéesManque de compréhension, nécessité de s'ouvrir au niveau de l'espritQualités de recherche,et d'invention  
8Expansion matérielleCapacité de s'assumer sur le plan matériel, d'attirer la réussite et le pouvoirDifficulté à maintenir l'équilibre sur le plan matériel, (ou trop, ou trop peu...)Recherche de la réussite à tous niveaux, une certaine chance matérielle
9AltruismeCapacité de se dévouer et de s'intéresser à autrui ou aux problèmes humainsManque d'intérêt pour les autresQualité de dévouement et d'altruisme

 

dans Numérologie Primaire (à 22 nombres) (Kabbale)

 

En la numérologie hébraïque, les nombres cabalistique de 1 à 22 correspond chacun à une lettre (séphirot) de l'alphabet hébreux, dans l'ordre alphabétique.

Le sens d'un chiffre, correspond à la lettre correspondante. c'est une interprétation du rang, du sens et de la forme des lettres de l'alphabet hébraïque.     

Les calculs

Comme les résultats des divers calculs sont impressionnants et que de tout écrire me prendrais plus d'un mois..

Les éléments qui seront trouvés se modulent les uns entre les autres pour une interprétation précise d'un thème numérologique.

Année personnelle

Ce chiffre est la somme de votre jour et mois de naissance ainsi que de l'année en coursexemple : Jour + Mois+ Année   Parfois en réduisant les chiffres vous obtiendrez un 11, un 22, 33 comme ce sont des maîtres-nombres leur vibration et différente du 2 ou du 4 obtenu par leur réduction. Il ne faudra donc pas les réduire ! Mais cette vibration 11 ou 22 qui est plus puissante et plus exigeante, ne pourra être vécue à ce niveau par tout le monde.

Chemin de vie

C'est l'itinéraire général qui vous a été attribué à votre naissance (ou ce que vous avez choisi vous même avant de venir au monde). Il indique la destination générale de votre vie.Il y a 11 parcours possible (1 à 9, 11, 22)Pour obtenir le nombre de vie, il faut calculer le total des chiffres de la date de naissance exemple : Jour + Mois+ Année

Il ne faudra donc pas réduire les nombres 11 , 22 et 33 puisqu'il sont un chemin à part entière. 

Valeur numérique des lettres
ABCDEFGHI
JKLMNOPQR
STUVWXYZ
123456789

 

La numérologie utilise le symbolisme des nombres et rejoint  la branche des arts divinatoires, et est utilisé aussi dans les tarots, l'astrologie, la voyance.

le numérologue par son étude numérologique (calcul) propose une analyse et l'interprétation

du chemin de vie,votre personnalité,  affinnitée ou compatibilité amoureuse, pour les couples,en amour , argent , du jour, de l'année

vous pouvez trouver sur internet des sites proposant une interprétation de numérologie gratuite, voir même de logiciel gratuit.

 pour trouver un numérologue consultez notre annuaire

pour finir, une citation : Le langage des nombres est une tentative pour reconstruire une vérité toujours inachevée...

 Pour en savoir plus ou apprendre sur la numérologie vous pouvez consultez le rayon livres numérologie.

 vous pouvez aussi vous inscrire à notre lettre d'information

Numerologie a la portee de tous

    Voici quelques Titre sur La Numérologie  Les Logiciels de Numérologie

     La  Numérologie à la portée de tous 
      Numérologie chinoise : La voie de la prospérité et de l'accomplissement
      La Numérologie
      Numérologie et mieux-être : Des nombres pour l'épanouissement personnel
      ABC de la numérologie
      La bible de la numérologie : Tout sur le pouvoir des nombres !
      La numérologie : Méthode pratique
      Numérologie. Le livre des cycles
      Votre Chemin de Vie
      La Numérologie et ses secrets : A la découverte de la science des lettres et des nombres

kamasutr les positions amoureuses en amour

Le Kamasoutra et les positions amoureuses

Le Kamasoutra ou Kâma Sûtra

   kamasutr les positions amoureuses en amour du Kamasoutra Le kâma sûtra, écrit aussi kâmasûtra ou kamasoutra, est une doctrine indienne, c'est-à-dire une règle de vie. En Occident, nous déformons cette doctrine en l'assimilant uniquement à des positions sexuelles alors que ces dernières sont une infime partie de cette philosophie. Le kâma sûtra est un art d'aimer avant tout entre un homme et une femme. Et je vous délivre succinctement en quoi se résume le kâma sûtra de Vâtsyâyana, ensuite je suis persuadée que vous souhaiterez vous instruire plus profondément de cette doctrine...

Tout les livres et articles sur le kamasoutra  ou la sexualité

Le Grand Larousse Universel définit comme suit le kamasoutra ou kâma sûtra :

      Traité des règles de l’amour, écrit en sanskrit par Vâtsyâyana entre le 6ème et le 7ème siècles. Malgré son caractère érotique, il entre dans la littérature religieuse de l’Inde. La partie relative aux mariages, aux unions permises et défendues, aux devoirs du mari et de la femme est identique aux prescriptions des lois de Manu.

Avant de connaître ce en quoi se compose le kâma sûtra, il faut tout d'abord savoir ce que veut dire kâma.

      Le terme sanscrit « kâma » couvre à peu près le même champ sémantique que le grec « erôs » : s’y combinent pour former des configurations variables suivant les textes et les contextes, les notions de « désir » et de « plaisir ».

Le « kâma » sanscrit est avant tout le désir du plaisir sexuel. Il fait l’objet, dans la tradition indienne, d’un savoir codifié (sâstra), pour autant seulement qu’il traite non de l’essence et des manifestations du désir, mais des techniques de la volupté sexuelle et des raffinements de tout ordre qui la favorisent ou l’accompagnent.

Ce savoir est consigné dans un grand nombre d’ouvrages dont le plus systématiquement didactique est le célèbre Kâmasûtra de Vâtsyâyana; il est aussi illustré, de la manière la plus directe qui soit, dans la peinture et la sculpture.

Le domaine ainsi délimité se ramène à l’examen des conditions physiologiques, accessoirement psychologiques, de la production du plaisir érotique, étant bien entendu que les êtres destinés à éprouver ce plaisir sont un homme et une femme formant un « mithuna », un couple d’amants (les autres combinaisons, si la sculpture les donne à voir assez volontiers, ne sont que très exceptionnellement évoquées dans les textes).  

 

      Ainsi envisagé, le « kâma » est un des trois grands mobiles de l’action humaine, un des « buts de l’homme » (purusârtha ), le troisième dans l’ordre hiérarchique :

dans le système de pensée hindou (et indien), le plaisir sensuel est, en principe, inférieur en dignité à « l’artha », qui est richesse et pouvoir;

« l’artha », à son tour, est inférieur au « dharma », à l’ordre socio-cosmique et aux observances qui en dérivent.

Mais le « kâma » du « kâmasûtra » n’est qu’un des versants du Désir-(de)-Plaisir. L’amour, saisi non plus dans l’accomplissement de la jouissance ou dans les préparatifs techniques immédiats qui la rendent possible, mais dans l’élan et les tourments du désir, s’il n’entre pas dans le champ du « kâmasûtra », est le thème majeur de la grande poésie sanscrite et de toute la littérature indienne.

La jouissance elle-même non plus simplement et abstraitement désignée comme le terme auquel doivent conduire les procédures appropriées, mais décrite tout à loisir comme un état, est le motif d’innombrables analyses et méditations qui en font soit l’analogue, soit même le moyen privilégié (dans le tantrisme notamment) de la fusion mystique avec l’Un.

D’autre part, si l’ascétisme, en Inde comme ailleurs, est la volonté de résister à la tentation des plaisirs et même de dominer ses besoins, il faut prendre garde que le sexe érigé de l’ascète « ûrdhvamanthin » (à la fois continent et ithyphallique) est un emblème de la tension qui le porte vers l’absolu en même temps qu’un signe de sa maîtrise sur son corps.

      Dans la liste des trois « buts de l’homme », le « kâma », on l’a vu, occupe le troisième rang.

Mais les « buts de l’homme » sont en fait quatre : il y a, en outre « moksa » (la quête de la délivrance), de cet état auquel on ne parvient qu’une fois débarrassé du poids des actes. 

Qu’en est-il des rapports entre « kâma » et ce quatrième « but » qui ne s’ajoute pas à la série des trois, mais la transcende ?

« kâma » est, d’une part, l’antagoniste de « moksa » : le désir est par excellence l’obstacle qu’il faut éliminer pour atteindre la délivrance, puisque les actes ne sont générateurs de « karman » et ne remettent en mouvement la roue des renaissances que parce qu’ils ont pour mobile la satisfaction de désirs, cela est vrai tout particulièrement pour le type même de l’acte, l’acte sacrificiel : travailler à gagner la délivrance, ce n’est pas s’abstenir totalement d’agir (chose impossible), c’est brûler la racine du désir qui détermine l’acte.

Mais, d’un autre côté, l’aspiration à la délivrance procède elle-même d’un désir, comme le montre la forme du terme « moksa » qui est un substantif désidératif tiré de la racine verbale MUC, « délivrer » : il y a donc au moins un désir qu’on ne doit pas détruire, c’est le désir d’éliminer les désirs.

Exalté ou combattu, le plus souvent engagé dans une spéculation dialectique où il est à la fois exalté et combattu, le « kâma » est de toute façon au centre des raisonnements indiens sur l’homme : c’est à bon droit que Madeleine Biardeau reconnaît dans l’hindouisme « une anthropologie du désir ».

 

Tout les livres et articles sur le kamasoutra ou la sexualité

 

Karma sutra toutes les differentes positions en amour et techniques

      Le « kâma » est donc, d’une part, l’amour, et, plus particulièrement, le désir amoureux; d’autre part, toute espèce de désir.

Le problème est de comprendre le rapport entre le sens large et le sens étroit. Le désir amoureux n’est-il qu’un cas particulier du désir indifférencié ?

Ne convient-il pas, plutôt, de penser que les autres désirs sont des variantes ou des prolongements du désir amoureux, ou, du moins, que c’est parce que l’homme est habité, structuré par le désir amoureux qu’il peut concevoir d’autres désirs que celui de la jouissance érotique, l’infinie variété des biens matériels et spirituels ?

C’est ce que nous invitent à croire les poéticiens comme Bhoja qui, dans leur généalogie des sentiments esthétiques, font dériver toutes les émotions d’une aptitude fondamentale à désirer, le désir étant nommé en l’occurrence non pas « kâma », mais « srngâra », synonyme dont la coloration « amoureuse » est très vive.

 si le sujet sur la sexualité et ce qui s'y rapportent vous intéresse, inscrivez-vous à notre liste et recevez un ebook le kamasoutra les positions de l'amour en photos expliquées.

si vous rechercher des livres sur le sujet Tout les livres et articles sur le kamasoutra  ou la sexualité  

Tout les livres et articles sur le kamasoutra  ou la sexualité

 

 

Tout les livres et articles sur le kamasoutra  ou la sexualité


..

Le Kamasoutra ou kâma sûtra :

      Le « kamasoutra ou kâmasûtra » de Vâtsyâyana est le plus ancien texte de l’Érotique indienne qui nous soit parvenu. Mais il est l’aboutissement d’une tradition multiséculaire, illustrée par de nombreux maîtres, dont Vâtsyâyana, d’autre part, a eu des successeurs dont le plus notable est Kokkoka, auteur du « Ratirahasya » (les Mystères de la volupté). Le principal commentaire au « kâmasûtra » est la « jayamangalâ » de Yasodhara (13ème siècle).

      Comme tant d’autres textes de l’Inde ancienne, le kamasoutra lui-même ne peut être daté 

avec certitude. Du moins sommes-nous sûrs qu’il est antérieur au 8ème siècle de l’ère chrétienne, puisqu’il en est fait état, dans le drame « Mâlatîmâdhava » de ce Bhavabhûti qui fut un des poètes de la cour du roi de Kanauj, Yasovarman, aux environs de 740.

      Rédigé en une prose sèche et dense, beaucoup plus cursive, cependant, que celle des 

« aphorismes » de la grammaire ou même du Dharma (malgré ce que donne à croire le titre, qui signifie « aphorismes sur le Désir »), le kamasoutra comporte une double division : chacun de ses sept livres est fait, d’une part, d’un enchaînement continu de « motifs »; les chapitres, qui sont deux au minimum, dix au maximum, par livre, se terminent tous par une ou plusieurs formules en vers.

      Un autre trait est que le dernier livre est « aupanisadika » (ésotérique); ce n’est pas qu’il enseignerait des voluptés secrètes : il traite des moyens artificiels, voire magiques, auxquels l’homme peut recourir pour se donner une apparence séduisante (onguents, poudres, collyres, amulettes, à distinguer des fards et ornements innocemment et directement esthétiques), pour subjuguer la femme qu’il convoite, pour accroître ou retrouver sa virilité, pour y suppléer par des pénis postiches.

La magie est ici aux confins de la médecine. Curieusement, au milieu de ces recettes recommandées à l’homme (même quand il s’agit de produits ou de formules à appliquer sur le corps de la femme), surgissent des conseils de style « artha » aux courtisanes vieillissantes sur l’art de marier leurs filles à des jeunes gens de bonne famille.

      Mis à part ce septième et dernier livre, le kamasoutra est un livre ouvert à tous; ce sont les Occidentaux qui en ont fait un texte « for private circulation only » .

Il est aussi peu occulte que les innombrables sculptures érotiques qui ornent certains des plus beaux temples de l’Inde et qui sont comme des traductions visuelles des préceptes et descriptions du kamasoutra.

      A vrai dire, la question du public est posée d’emblée. Aux doctrinaires qui veulent interdire aux femmes l’étude du Kamasoutra ou kâmasûtra, puisqu’elles sont aussi exclues de l’étude du Veda et des textes de Dharma, Vâtsyâyana répond que les femmes ont de toute façon la pratique de l’amour, et qu’il n’y a aucune raison de ne pas leur faire connaître le corpus théorique qui est à la source de cette pratique (car toute pratique dérive d’une théorie).

Il en est de l’amour comme de la grammaire : on parle même sans savoir la grammaire, et cependant l’usage de la langue est l’application des règles de grammaire. Du reste, Vâtsyâyana ne veut pas donner à son traité plus d’importance qu’il n’en a : les textes de « kâma » sont utiles tant que la passion ne s’est pas encore installée; une fois que la roue de la passion s’est mise à tourner, il n’y a plus ni traité, ni progression réglée.

      L’apprentissage du kamasoutra est donc une bonne chose pour les deux sexes.

Mais il ne se déroule pas dans les mêmes conditions pour les hommes et pour les femmes : les hommes ont à l’étudier en tant qu’il complète les savoirs relatifs aux autres « buts », dharma et artha.

Les femmes, au contraire, en font leur étude unique, mais elles ne peuvent s’y adonner seules : jeunes filles, elles doivent être guidées par les femmes expérimentées, amies plus âgées, cousines, sœurs aînées, servantes fidèles, femmes du monde devenues ascètes mendiantes; une fois mariées, c’est leur époux qui doit veiller à leurs progrès.

D’autre part, le programme d’études n’est pas exactement le même : il est certes recommandé à l’homme de savoir se rendre agréable par sa politesse et sa culture, mais c’est avant tout aux femmes que Vâtsyâyana prescrit une liste d’une soixante-quatre sciences auxiliaires du kamasoutra : musique, chant, dessin, décoration de toute sorte, jeux d’adresse, art de préparer les onguents, les boissons, les plats cuisinés, de soigner les fleurs et les animaux familiers, de réciter des vers, de poser et résoudre des devinettes, de parler beaucoup de langues, d’improviser le début d’un poème dont on aura proposé la fin, etc.

Les femmes qui possèdent ces talents ont un grand avantage sur leurs rivales : courtisanes, elles s’élèvent au rang envié de « ganikâ »; épouses des rois ou de grands personnages, elles l’emportent sur leurs coépouses dans le harem.

Kamsutra karmasutra toutes positions amoureuses du kamasoutra      Mais l’essentiel de l’art d’aimer n’est pas là : il est dans la science des baisers, des caresses, des étreintes, science qui doit être assimilée par les hommes comme par les femmes, et qu’ils doivent mettre en pratique ensemble.

Le but, en effet, est que l’homme et la femme formant couple, définis abstraitement comme le héros et l’héroïne procurent l’un à l’autre le désir le plus vif.

Le plaisir, chez les deux partenaires, est de même nature, bien qu’il ne se déploie pas selon les mêmes rythmes, bien que chaque sexe devine plutôt qu’il n’imagine le plaisir de l’autre.

Le plaisir éprouvé ne peut être que la conséquence du plaisir donné. Et chaque étape de la progression du désir, lorsqu’il est éveillé par les soins du partenaire, s’accompagne d’un plaisir spécifique, préalable à la volupté finale.

Cela peut et doit faire l’objet d’un « sâstra » parce que les humains se distinguent doublement des animaux; ils sont disponibles pour l’amour et ses raffinements en permanence, et non seulement pendant les brèves périodes de la poussée instinctuelle du rut; il leur faut adapter le « kâma » aux autres « buts » que leur assigne leur nature d’homme.

      L’exposé que le kamasoutra fait de cette science consiste surtout en énumérations et classifications. Les organes sexuels de l’homme et de la femme sont classés selon leurs dimensions; il faut en tenir compte, dans la formation des couples, pour obtenir la combinaison optimale.

De même, sont classés les tempéraments, selon l’intensité du désir et du plaisir qu’ils peuvent éprouver. Nous avons aussi une typologie des liaisons, selon leur durée, leur degré d’intimité, leur statut social.

Les, baisers, les embrassements, les accouplements sont groupés selon les organes qu’ils mettent en jeu, les mouvements, les postures, les manifestations secondaires et stéréotypées du plaisir qui les accompagnent (griffures, morsures et cris), la position sociale respective de chacun des amants, le rapport entre leurs actes et leurs sentiments (fait-on l’amour avant d’être épris, ou parce qu’on est déjà épris ? en désirant véritablement son partenaire, ou en se servant de lui comme un substitut ?), etc.

Parmi ces énumérations, nous trouvons une liste de spécialités érotiques propres aux différentes régions de l’Inde. Il existe aussi une typologie des querelles d’amoureux, toujours destinées à préserver ou réveiller le désir de l’autre.

      Ces considérations occupent les deux premiers livres et concernent l’homme et la femme en général. Les livres III à IV, en revanche, traitent de situations plus particulières :

 

  1. le mariage; l’art, pour un homme, de se choisir une épouse et, après les noces, de l’initier à l’amour physique avec patience, délicatesse et tendresse. Des huit types canoniques du mariage hindou, c’est évidemment le mariage « gândharva », celui qui suppose l’inclination mutuelle des deux partenaires, qui a la préférence de Vâtsyâyana.

  2. les rapports entre époux; la femme parmi ses co-épouses : comment elle peut gagner l’amour exclusif de son mari, et comment elle doit, s’il le faut, s’effacer devant une rivale. Comment l’homme qui a plusieurs épouses peut se montrer juste, prévenant et aimant envers chacune d’elles.

  3. le séducteur; ses stratagèmes pour obtenir l’amour des femmes d’autrui; les limites que la bienséance et la morale imposent à cette chasse. La vie de l’homme de plaisir; ce thème est déjà abordé au livre I, chapitre 4, où sont décrits la maison et les passe-temps du « nâgaraka », du jeune citadin riche et raffiné : portrait du dandy ou du play-boy indien.

  4. les courtisanes; leurs façons de faire pour conquérir un homme, puis s’en débarrasser; l’art de mettre le « kâma » au service de « l’artha », puisque le but de ces professionnelles n’est pas seulement le plaisir mais aussi le gain.

      Ces découpages minutieux, bizarrement pédants, tantôt subtils, tantôt naïfs, de la vie amoureuse peuvent surprendre le lecteur occidental : la poésie, le tragique n’ont point leur place dans ces énumérations à la fois sèches et verbeuses.

Mais il serait injuste de ne pas reconnaître la sereine allégresse de Vâtsyâyana, sa jubilation discrète à nous faire découvrir le domaine qu’il a su dégager et nettoyer de ce qui pouvait l’encombrer : le pur plaisir amoureux, la pure forme de la connivence de l’homme et de la femme.

Certes, le cadre social et religieux est là, bien visible : mais, par miracle, le cadre ici ne vient pas manger le tableau.  

 

Tout les livres et articles sur le kamasoutra  ou la sexualité

 

 

 

Angéologie les anges et les archanges

Angéologie 

L'angéologie est l'étude des anges, de leurs noms, de leur place dans la hiérarchie divine et de leur rôle.  Les trois religions descendante d'Abraham possède leur propre angéologie :

enquête sur l'existence des anges gardiens de pierre Jovanovic l'angéologie

Dans les trois religions majeures du monde occidental, le christianisme, le judaïsme et l'islam, de même que pratiquement tous les autres systèmes de croyance du monde, incluent des êtres célestes dans leurs cosmologies.

Leurs écritures font toutes mention d'interventions angéliques.

nous retrouvons aussi dans la Kabbale les 72 anges gardiens

 

voir Tous les livres et produits sur Angéologie

Read More

Le Bien-être c’est quoi ? définition

BIEN-ETRE

  Qu'est ce que c'est que le Bien-être?

pour le comprendre le bien être commençons par la santé

 Visitez la boutique sur les livres et produits bien-être

la gestion du stress un cadeau du bien être , un week-end, thalasso,spa, santéweek end thalasso

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.

Cette définition est celle du préambule de 1946 à la Constitution de l'organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette définition de l'OMS n'a pas été modifiée depuis 1946. Elle implique que tous les besoins fondamentaux de la personne soient satisfaits, qu'ils soient affectifs, sanitaires, nutritionnels, sociaux ou culturels et du stade de l'embryon, voire des gamètes à celui de la personne âgée.

La santé est une notion relative, parfois non présentée comme corollaire de l'absence de maladie :

Définition : La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.

Comme vous le constatez la définition de la santé ne fait référence à aucune mesure, parce qu'aucune mesure, ni plusieurs ne peuvent déterminer  l'état de bien-être d'un individu, donc de sa santé.

vacances weekend en de espace bien être, donne une bonne estime de soiLe bien-être :(également écrit bienêtre) est un état lié à différents facteurs considérés de façon séparée ou conjointe : la santé, la réussite sociale ou économique, au plaisir, à la réalisation de soi, à l'harmonie avec soi et les autres.

Définition :  Le terme de bien-être (ou bienêtre) renvoie à deux principales désignations : Read More

L’utilisation des bougies en Magie

L'utilisation des bougies en Magie


Qu'est-ce que la bougie ?

dans utilisation des bougies en Magie:

      La bougie, est le lien entre le monde réel et l'astral. Elle est porteuse de la flamme, regardée depuis toujours comme le symbole de l'âme, de la purification et de l'amour de Dieu, qui brille de la même façon dans l'astral que dans le monde physique.

      Elle est donc une sorte de repère ou de phare, pour les esprits, les énergies ou les âmes errantes.

      Encore aujourd'hui, il est de coutume d'allumer une bougie pour accompagner un mourant. Celle-ci lui permet de trouver le chemin de l'au-delà plus facilement.

      Très utilisée en magie, elle permet "d'ouvrir une porte" entre les différents mondes. De plus, c'est aussi un excellent condensateur fluidique de par sa cire, qui selon sa couleur, condensera l'énergie correspondante.

      La disposition des bougies sur un autel servira aussi à canaliser l'énergie produite par ce symbole ainsi dessiné.

 

 Lextraordinaire-pouvoir-des-bougies-magiques-0

Quelques livres sur l'utilisation des bougies en magie

Le Livre des Bougies
Le grand livre des bougies et chandelles
Puissance secrète des bougies
extraordinaire pouvoirs des bougies magiques

Livres et produits sur Les Bougies , Bougeoirs, veilleuses

voir aussi la l'article sur l'utilisation des encens en magies

Voici un petit rappel des couleurs des bougies et de leurs correspondances :

 

Couleurs des bougies Correspondances zodiacalesPlanètes associéesElément associé
Rouge vif BélierMarsFeu

Vert vif

 TaureauVénusTerre

Blanc

 GémeauxMercureAir

Argent

 CancerLuneEau

Or

 LionSoleilFeu

Grise léger

 ViergeMercureTerre

Vert sombre

 BalanceVénusAir

Rouge sombre

 ScorpionMarsEau

Bleu roi

 SagittaireJupiterFeu

Noir

 CapricorneSaturneTerre

Marron

 VerseauSaturneAir

Bleu pâle

 PoissonsJupiterEau

 

La bougie blanche, ici donnée pour les gémeaux, peut être employée pour toutes les opérations, en tant que bougie neutre. Elle est mise ici au signe du Gémeaux, car la bougie que l'on devrait employer pour ce signe devrait être de "couleurs mélangés". De telles bougies n'existant pas actuellement sur le marché, on la remplace par une bougie blanche, qui symbolise en fait ce mélange de toute les couleurs qui donne la couleur blanche.

 

Couleur des bougies :Jours associés :
ArgentLundi
RougeMardi
OrangeMercredi
Bleu roiJeudi
VertVendredi
MauveSamedi
OrDimanche

 

Couleur des bougies :
Aspects positifs :
Aspects négatifs :
Blanche
Pureté, sincérité, vérité, offrande, bonté, paix, espérance, innocence, lumière, spiritualité et foi.
Lâcheté, anémie ou maladie, affaiblissement, infirmité, manque de vigueur ou de vitalité, impuissance (sexuelle), timidité, débilité physique ou mentale.
Rose
Amour, mariage, tendresse, affection, liens stables, aspect romantique de l'amour.

 

Rouge
Passion, courage, sexualité, force, santé, chaleur, ardeur, dynamisme, triomphe, amour, créativité, enthousiasme, naissance.
Tout ce qui peut éveiller, inciter, augmenter, ou utiliser à des fins négatives la cruauté, la violence, la vengeance, la haine, la guerre, la révolte, la colère, les passions dangereuses et incontrôlées, la débauche, l'anarchie, la folie, le meurtre...
Orange
Chance, réussite, estime des autres, popularité, gaieté, mariage et union.
Hypocrisie, dissimulation.
Jaune
Ce qui concerne la fausseté, le mensonge, la perfidie, la jalousie, l'instabilité, la tromperie sous toutes ses formes, la lâcheté, la faiblesse (morale ou physique), la méfiance, la maladie et la souffrance, l'adultère, la ruine.
Foi, gloire, augmenter la force-pensée, accélérer une guérison, intelligence, joie, bonheur, lumière gaieté, la vie en générale.
Verte
Argent, sécurité financière, succès, équilibre de la vie, force, jeunesse, renouveau, fertilité, abondance, croissance, plaisir, immortalité; mais aussi ce qui concerne le calme, la paix, la stabilité, la joie et le bonheur, la tranquillité.
La rancune, l'esprit de vengeance, le soupçon, le désordre, les conflits, toutes les formes de désaccord, la colère, la lâcheté, la maladie et la faiblesse, l'avarice, la jalousie et l'envie...
Bleu roi
Succès dans les entreprises, bien engager des affaires administratives, gagner des procès, saisir la chance, favoriser la force, intuition, dévotion, inspiration, spiritualité, foi, mysticisme, fidélité, sincérité, loyauté, paix, espoir, confiance, compréhension.
Ce qui peut engendrer la peine et le chagrin, la froideur ou la frigidité, la mélancolie, la dépression, l'émotion stérile, l'apathie, la faiblesse, l'obscurité.
Pourpre
Autorité matérielle et spirituelle, prestige, rang social, chance financière, gloire, dignité, sagesse, idéalisme, noblesse, religion, philosophie, méditation.
Ce qui a un rapport avec les excès de puissance : tyrannie, autorité trop forte, abus de pouvoir, décisions arbitraires, despotisme, ambition démesurée, orgueil...
Violette
Piété, sentimentalité, sagesse, bonté, méditation, calme, mysticisme, sacrée, voyance, intuition, au-delà, occultisme, ténacité, persévérance, amour de la vérité et mystère.
Sacrifice, angoisse, nostalgie, goût du passé.
Argent
Douceur, poésie, entente familiale, tenter une réconciliation.

 

Or
Chance pure, les bonnes réalisations financières, la fraternité, la joie, parfois la fortune, le contact avec l'invisible.

 

Gris

Tout ce qui a un rapport avec l'âge, la vieillesse, la maturité, la sagesse, mais aussi l'atténuation de situation difficiles, la paix du coeur et de l'esprit.

Ce qui concerne les aspects les plus tristes de l'âge, vieillesse, solitude, affaiblissement des facultés, deuil...
Noir
Gestation, lente maturation, germination, initiation.
Dépression, mélancolie, découragement, désespoir, tristesse, pessimisme, affliction, peine, souffrance, abattement, désolation, ruine, calomnie, faillite, diffamation, malveillance, sabotage, vols et escroquerie, toutes les formes de préjudice, injustice, voire maladie ou mort...

 

Les aspects négatifs des bougies sont donnés à titre indicatif. C'est simplement pour bien comprendre que rien n'est jamais tout bon ou tout mauvais. On doit donc employer les bougies, comme tous les objets utilisés en magie, avec une grande prudence, et en respectant bien les rituels. La bougie noire, bien que davantage utilisés par les mages noirs, servira en magie "blanche" à représenter la force négative que l'on veut "vaincre" ou annihiler.

La magie populaire nous enseigne qu'allumer une bougie lors de la naissance d'un enfant est une manière de protéger celui-ci contre les esprits du mal.

La bougie ou le cierge de mariage, allumés au cours de la cérémonie, protégeront le couple contre les mauvais sorts et le mauvais oeil.

En Angleterre, plus précisément dans la région du Lancashire, réputée pour ses sorcières, on allume des bougies la veille de la Toussaint pour lutter contre les maléfices des sorcières; si la bougie s'éteint, on peut redouter le pire; mais si la bougie continue à brûler jusqu'après minuit, la magie noire sera tenue en échec.

 

"Charger" les bougies :

Avant toute utilisation de bougies pour un rituel, il s'avère nécessaire de la "charger". Pour ce faire, prenez une petite coupelle, remplissez-la d'huile d'olive pure, prenez vos bougies une par une et, avec votre pouce droit, de haut en bas, de la mèche jusqu'en bas, graissez-en le corps de votre bougie. Si vous utilisez des rituels qui viserait à disperser ou à chasser quelque chose ou quelqu'un, il vous faudrait huiler les bougies dans l'autre sens, c'est à dire de la base vers la mèche.

 

Comment éteindre les bougies :

Il est important de ne jamais souffler les bougies. Le mieux est de les éteindre avec un petit éteignoir réservé à cet usage. Il en existe dans n'importe quelle bonne boutique d'ésotérisme.

Enfin, il est très important d'éteindre les bougies dans le sens inverse de celui que vous les avez allumé (en commençant donc par éteindre la dernière bougie que vous avez allumé, et ainsi de suite.

 

Sauf pour certains rituels où il est demandé de laisser la bougie se consumer entièrement, dans la plupart des cas, il faudra jeter les bougies utilisées au cours des rituels après ceux-ci. Il ne faut jamais réutiliser deux fois la même bougie. Certains auteurs vous demandent même d'enterrer ou de détruire les bougies selon un rituel bien précis. Mais en règle général, vous pouvez tout simplement les jeter à la poubelle.


 

Quelques livres sur l'utilisation des bougies en magie

Le Livre des Bougies
Le grand livre des bougies et chandelles
Puissance secrète des bougies
extraordinaire pouvoirs des bougies magiques

Livres et produits sur Les Bougies , Bougeoirs, veilleuses

 

voir aussi la l'article sur l'utilisation des encens en magies